Bienvenue sur Lullaby's World ! Le forum d'RPG où deux Tribus se départageant, les Cauchemars et les Rêves. Qui des deux arrivera à régner sur Lullaby's World ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Curiosité amène le Danger, et le Danger engendre la Rencontre [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayka
Admin Baveuse ♥


Messages : 114
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 18
Localisation : Je sais pas ~

Votre Canidé
Rang: Prêtre
Tribu: Cauchemar
En Couple : X

MessageSujet: La Curiosité amène le Danger, et le Danger engendre la Rencontre [Libre]   Mar 17 Mar - 9:00




La Curiosité amène le Danger,
le Danger engendre la Rencontre.

Libre

Doux Cristaux de la Mort...

La vie avait décidé de t'emmener dans les terres des errants. Pourquoi ? Nul le sait. Le destin peut-être. Ainsi, tes pattes te guidèrent jusqu'à une grotte étrange. Dans ses entrailles brillaient des pierres aux milles couleurs. Tes yeux furent d'abord attirés, puis semblèrent à leur tour briller d'une lueur d'émerveillement.
Tu t'aventuras dans ce lieu reculé, sombre et ténébreux. Il te semblas que cette situation fut familière, quelque part dans ton passé.

Une patte devant l'autre, doucement, lentement, avec diligence, tu t'avançais. Tes yeux parcouraient avec une vitesse folle cet endroit, tant émerveillés par ce lieu. Mais, puisque tu ne regardais pas réellement où tes membres se posaient, tu trébuchas, t'écorchas sur l'une de ces pierres, laissant un léger filet rouge longer ta patte arrière pour s'écraser doucement au sol, sous formes de gouttelettes. Et comme si cela ne suffisait pas, tu n'y prêtas aucune attention, et tu continuas ta route, dans une zone risquée, puisque les cristaux épineux recouvraient bientôt le sol, les murs et le plafond. Ce fut d'une beauté sans précédent, mais si dangereux. Le prix pour cet émerveillement te fut lourd. De multiples égratignures sur tes pattes, des coussinets fendus, mais tu avançais toujours. Une sorte de légende t'intéressait plus que tout au monde, quitte à y laisser de ton être, en guise de tribut.
Mais bientôt, le passage fut un peu plus étroit, et les parois instables. Chaque pas, chaque résonnement, chaque souffle semblait déstabiliser les cristaux, devenus plus imposants. Alors, lorsque tu glissas sur une roche, qui grinça son mécontentement, une épine se décrocha du plafond. Elle s'écrasa au sol, tu l'évitas de peu, mais les fragments semblèrent rebondir et quelques unes se plantèrent dans ton flanc. L'onde générée par ce choc entre roche et cristal créa un écho qui te fit tanguer, puis tomber au sol. Et de ce fait, d'autres cristaux se décrochèrent, un peu partout dans ce lieu.

Tu te retrouvais au sol, allongée sur le flanc, respirant légèrement pour limiter cette douleur dont les fragments qui, doucement, se teintaient de rouge, étaient les acteurs, plantés dans ta chair. Cette situation fut telle que tu ne pus pas te relever, pas avec tant de blessures aux pattes. Cette journée avait joué de malchance et tu étais la proie de ta chasse. C'était assez ironique. Le sol était froid. Ce lieu solitaire. Très loin de chez toi, très loin de l'entrée. Et la souffrance de ce lieu si reculé, si impassible, semblait commencer à te toucher, tu ressentais peu à peu cette solitude. Lorsque tu fermas les yeux, tu entendis un bruit, tes oreilles frémirent un court instant, comme si une gêne physique les avaient obligés à se mouvoir. Tu ne pus reconnaître ce son, résonnant. Il te semblait cependant que quelqu'un approchait. Rêve ? Errant ? Cauchemar ? Difficile à déterminer, puisque l'air était empli d'une odeur de sang... Même si ce n'était que des égratignures ou des plaies peu importante tant que ces fragments restaient à leur place. Tu inspiras lentement, fixas le vide, tu ne bougeas pas, puis tu soufflas, d'une voix étreint par la douleur :

« Qui... Va là ? »



_________________




Memento mori ~ Rayka



Revenir en haut Aller en bas
Triel
Étoile
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 17
Localisation : Là où je suis actuellement

Votre Canidé
Rang: Traqueur
Tribu: Rêves
En Couple : Niet

MessageSujet: Re: La Curiosité amène le Danger, et le Danger engendre la Rencontre [Libre]   Mar 12 Mai - 21:10

Spoiler:
 

Triel en avait plein les pattes, des terres des loups errants. Quelle sotte idée que de venir perdre de son temps ici. Stupide, futile, ridicule, tout autant d'adjectifs péjoratifs qui se tassaient à ses lèvres sans jamais parvenir à en sortir. Ses coussinets sombres martelaient le sol sans prendre la peine de se soucier du raffut qu'il causait. Il ne voulait que rentrer sur son territoire, loin de ces caillasses misérables et ces falaises impénétrables. Aucune proie ne prospérait en ce lieu, qui plus est! Mais quelle idée, il se maudissait lui même. Sa queue battait l'air comme un métronome à chaque pas en avant qu'il faisait, tandis que, maussade, il gardait la tête au ras du sol et les babines retroussées à moitié. Peu d'élégance et de raffinement pour un loup de meute, mais il ne se sentait pas d'humeur à faire le fier et entretenir une allure noble. Une pierre se déroba sous son poids, le faisant couiner d'agacement, et le noiraud se rattrapa tant bien que mal, trépignant maladroitement. Oh grand désespoir, la montagne finirait bien par le tuer avant qu'il ne puisse rentrer.

Pire, il se rendit à un moment compte qu'il tournait en rond depuis bien dix minutes. Sa réticence à l'idée de grimper les pentes ne menait visiblement pas à un chemin potable pour rejoindre la meute. Sa truffe s'en fronça et il claqua des dents pour manifester sa mauvaise humeur. Tant pis, il fallait donc monter et s'irriter les coussinets. Il se campa sur ses pattes, bondissant au dessus de la première pierre, puis d'une roche, une troisième encore. Cela ne menait à rien. Pourtant, après un temps passé à haleter, se tuer à la tâche -quelle idée de descendre jusqu'en bas, aussi? Il s'étonnerait toujours-, le mâle avisa une grotte non loin. La langue pendant hors de sa gueule, le mâle se risqua à aller voir s'il ne pouvait pas trouver un filet d'eau, un carré de mousse humide, même une flaque pour se désaltérer. Ce fut vain, bien sûr, mais un détail fit pencher sa tête et cliqueter les anneaux à sa patte lorsqu'il la releva. L'odeur typique, angoissante, du sang. Beaucoup de sang. Elle pénétrait dans l'air comme un cruel venin, alourdissait l'atmosphère et fit se hérisser les poils de son échine. Il s'ébroua pour contenir un frisson. Pauvre victime qui se trouvait là, pauvre créature coincée et blessée. Ses yeux bleus balayèrent la grotte du regard, cherchant un quelconque piège du regard. Les cristaux répondirent d'eux même. Si beau, si dangereux. Mortelle beauté de la nature. Minuscules à l'entrée, pourtant le mâle était prêt à parier que leur taille devenait faramineuse dans les entrailles de la terre. Devait-il se risquer à aider ce qui pourrait être un cadavre? Il hésita franchement. Il pouvait faire demi-tour et ignorer complètement cet événement. C'était plus simple. Déjà, il se détournait, mais son coeur de glace ne put se résoudre à partir. Triel releva le menton. Il était un rêveur, pas un cauchemar. Il se devait d'aider les autres, même s'il détestait le faire. D'un pas ferme, il s'engouffra dans l'ouverture qui menait à l'enfer de cristal.

Le mâle suivait depuis quelques minutes maintenant une traînée de sang. Étonnamment fraîche, elle confirma le passage de quelqu'un, un peu plus tôt. Plus il progressait, plus l'odeur sanguinolente devenait tenace. Elle s'imprégnait dans son poil, le faisait grimacer. Comme prévu, les cristaux grossirent, s'épaissirent. Il eut la farouche impression d'être dans une gueule aux crocs étincelants. Clipiti-clip, clipiti-clip. Le son de ses pas devenait une mélodie rassurante dans ce silence. L'écho lui revenait désormais nettement. Les parois se resserraient. C'était stressant pour lui. Il redoubla de vigilance en voyant osciller les pics rutilants qui ornaient désormais murs, plafonds et le sol sous ses pattes. Il coucha les oreilles, plissa les yeux, et continua tout droit. Dans la légère pénombre, les motifs ornant son corps lui firent office de douce lumière et de réconfort.

-Qui... Va là ?

Une voix, enfin. Il redressa la tête. Une voix faible, voix de mourant et éreintée. Le parfum métallique le prit à la gorge et il se retint de grimacer. Le loup pencha la tête, ses oreilles frémissant délicatement pour recueillir ce son qui lui parvenait pendant qu'il cherchait dans les dédales. Enfin, il déboucha sur un étroit passage. Un corps qui paraissait gris s'il n'avait pas été empreint de sang gisait là, immobile. Il ne parvint pas à reconnaître l'odeur de la louve, mais sut qu'il ne la connaissait pas. Errante? Cauchemar? Rêveuse? Bonne question qu'il se posait. Les cristaux fracassées autour d'elle, empilés, emplissaient le passage de fins éclats coupants. Il bougea finalement, méfiant, pour s'approcher à pas de velours, usant de ses pattes pour écarter le plus gros des morceaux de son chemin. Lorsque sa voix sortit, elle n'était qu'un murmure qui craignait de réveiller la colère de cette dangereuse grotte:

-Triel, je suis Triel...
Revenir en haut Aller en bas
 
La Curiosité amène le Danger, et le Danger engendre la Rencontre [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» La démocratie est en danger
» [Love & Pets] Une démone en danger ( suite des ruelles ) [PV: Lucy & Jérémy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lullaby's World :: Lieux d'RPG :: Terres Abandonnées :: Grottes aux Pierres Précieuses-
Sauter vers: